L'actu cynégétique de l'Est de la France

MEUSE

DISCUSSION : entre le ministre et les chasseurs

Publié le 26/10/2018 |

Le ministre de l’Agriculture en visite en Meuse

Didier Guillaume, nouveau ministre de l’Agriculture s’est rendu le vendredi 26 octobre sur deux exploitations agricoles, à l’initiative du sénateur Franck Menonville. Les instances agricoles ont pu faire part de leurs nombreuses difficultés et demandes. Plusieurs sujets intéressants dans le domaine de la chasse ont été évoqués, comme le loup, la peste porcine africaine ou les dégâts de sangliers. En effet, les éleveurs porcins présents ont ainsi exprimé leurs craintes, par rapport au foyer belge et ont salué le travail des chasseurs. Les mesures de biosécurité qui sont imposées aux éleveurs alourdissent leur coût de production, et ils souhaitent une solidarité nationale, pour faire barrage à la maladie. L’effort des chasseurs pour la pose d’une clôture n’a pas été mentionné, mais il est espéré que Madame le préfet ou le sénateur Franck Menonville aient informé le ministre de la situation locale. Un sujet, concernant directement la chasse, a été lancé par la président de la FDSEA ; il s’agissait des dégâts de sangliers, certes indemnisés, mais insuffisamment selon elle, et qu’il était grand temps que l’État agisse sur ce dossier. La parole a alors été donnée au président de la fédération, Michel Thomas, invité à être présent et heureusement. Ce dernier a indiqué que les niveaux de dégâts et des populations de sangliers étaient très élevées, mais qu’une dynamique a été entamée l’année dernière avec 18 300 animaux tués, et que cette année il y avait déjà 22 000 bracelets distribués. Par ailleurs, plusieurs milliers seraient attribués par demande ou imposés, et une politique incitative serait mise en place, en lien avec les services de l’État. Enfin, le président Thomas a rappelé que l’État pouvait également lancer des démarches et prendre ses responsabilités, et qu’il ne s’en offusquerait pas dans les secteurs devenus intolérables.

À l’issue des entretiens locaux, le ministre s’est rendu dans les Vosges, à l’invitation du sénateur Daniel Gremillet.

Didier Guillaume, le nouveau ministre de l'Agriculture, sillonne des exploitations meusiennes

Source : l'Est Républicain