L'actu cynégétique de l'Est de la France

Meurthe-et-Moselle

La vérité sur le renard roux

Publié le 28/10/2016 |

Vous avez remarqué dans la presse qu’une poignée d’associations naturalistes cherchaient à faire interdire la chasse, le piégeage et la régulation des renards avec des arguments aussi creux que leur détestation de la chasse et des chasseurs est grande. Vous trouverez ci-après l’éditorial du président Massenet consacré à cette nouvelle attaque contre nous.

Mais il ne faudra pas en rester là : attention, très prochainement, c’est désormais une obligation légale, l’administration départementale va lancer, via Internet, une enquête publique pour recueillir l’avis des citoyens sur la chasse et le piégeage du renard dans notre département. Il faudra répondre massivement à cette enquête et ne pas laisser nos détracteurs seuls occuper le terrain des sondages… Nous reviendrons vers vous à ce moment-là, dans les semaines qui viennent. De votre mobilisation dépendra l’avenir de cette chasse.

Le document joint que nous envisageons de diffuser au plus grand nombre tente de rétablir une vision plus objective de l’état de conservation du renard roux…

Télécharger le document

 

LE RASSEMBLEMENT DES MENTEURS

Le 12 septembre dernier, 28 associations de protection de la nature (APN) ont convoqué la presse au centre Ariane à NEUVES-MAISONS (54) afin de l’informer de la situation du renard roux dans la région Grand Est. Le titre de leur document de présentation était « le renard roux, plus utile que nuisible » et s’ensuivait un argumentaire en quatre points conduisant à une conclusion logique : puisque le renard est plus utile que nuisible, il faut donc arrêter de le chasser et de le piéger.

Malgré un tapage médiatique considérable sur les réseaux naturalistes, seulement 40 personnes se sont rendues à cette conférence de presse. Ayant eu vent de celle-ci, en compagnie de trois administrateurs de la FDC 54, d’un président de GIC local, du directeur et d’un technicien de la FDC 55, je me suis rendu à cette conférence de presse.

Je me suis présenté au service d’accueil afin d’apporter la contradiction et les organisateurs dont je ne citerai pas les noms, cela leur donnerait trop d’importance, nous ont refusé l’accès à la salle prétextant qu’il s’agissait d’une réunion privée. Vous comprendrez bien qu’en convoquant la presse écrite, parlée et audiovisuelle, il est difficile pour nous d’accepter cette notion de réunion privée. D’ailleurs un administrateur de la FDC 54, arrivé en retard et discrètement, a pu assister à cette conférence de presse.

Tous les arguments développés ont donc été repris par la presse même si certains médias ont tenu à rappeler que nous avions été interdits de salle, le but des 28 APN dont l’immense majorité n’a rien à voir avec le renard car s’occupant des oiseaux, des batraciens, des insectes, des chiroptères, des poissons et même de la flore, a été atteint.

Tous les arguments présentés me font dire que nous avons assisté au plus grand RASSEMBLEMENT DE MENTEURS concernant le renard roux de notre région. Mon devoir est de vous alerter de cette offensive médiatique dont le but est l’interdiction de la chasse et du piégeage du renard sous toutes ses formes.

Naturellement, nous avons réagi à cette campagne démagogique et nous allons maintenir une vigilance accrue en vous tenant informés de l’évolution de ce dossier. N’oubliez jamais que le but ultime de toutes ces APN est l’interdiction de tous les modes de chasse et de toutes les espèces chassables, ces gens-là vivent et travaillent au service de leur idéologie sectaire.

Winston Churchill écrivait : « Tout peuple qui oublie son passé, n’a pas d’avenir. » Cette maxime s’applique tout à fait à la situation que je viens de vous décrire.

Bonne fin de saison à tous.

Patrick Massenet

© bolga2b