L'actu cynégétique de l'Est de la France

Meuse

PPA - Zone blanche en Belgique

Publié le 27/02/2019 |

Les grands moyens pour lutter contre ce fléau 

Dans le cadre de la lutte contre la peste porcine africaine, les services de l’État ont demandé la réalisation d’une zone blanche à la frontière belge, c’est-à-dire une zone sans sangliers.

Les chasseurs ont été mis à contribution, et des mesures administratives, telles que des battues, des tirs de nuit et du piégeage, ont été sollicitées. L’ONCFS est principalement concerné, ainsi que les lieutenants de louveterie. Un cran supplémentaire a été franchi avec l’arrivée d’un hélicoptère de la gendarmerie muni d’une caméra thermique. Malgré tous ces moyens, il n’est pas aisé de tuer les derniers animaux. Il faudra également que l’élimination soit de mise côté belge, car on pourrait craindre une arrivée de sangliers belges dès que la pression côté français diminuera. Plus inquiétant est l’apparition d’un cas au nord de la zone cœur-tampon belge, car c’est la porte ouverte au massif ardennais. Par ailleurs, deux nouveaux cas belges proches de la frontière meusienne ont été diagnostiqués dans la zone des deux premiers cas détectés à Meix-devant-Virton. Ces deux poussées de la maladie vont être à surveiller très précisément dans les semaines qui viennent. La qualité des clôtures et de leur entretien, ainsi que le maintien d’une zone vide de sangliers vont être des éléments très importants dans le contrôle de cette maladie inquiétante.