L'actu cynégétique de l'Est de la France

Moselle

Renards tueurs en série !

Publié le 26/05/2017 |
renard

© DR

Chaque année partout en Moselle, des milliers de poules, canards et oies paient un lourd tribut face à la prédation du renard. Mais bizarrement c’est toujours de mars à mai que les élevages se font piller par maître goupil.

La raison est en fait très simple, dans 90 % des cas, il ne s’agit pas d’un renard mais d’une renarde !

En effet, l’abondance de nourriture et surtout la facilité d’accessibilité des élevages avicoles éloignent les renardes des plaines et forêts pour les rapprocher des habitations. Ce qui lui permet de nourrir abondamment ses renardeaux sans grandes difficultés. En sachant qu’une portée de renardeaux peut atteindre 10 jeunes, nous vous laissons imaginer la quantité de nourriture que cela représente.


Un élevage mal clôturé et non piégé entraîne dans la plupart des cas un acte de prédation.

Nous associons souvent le renard aux terriers, mais à partir du moment où elle trouve tranquillité, couvert et disponibilités alimentaires, elle fait les renardeaux n’importe où. Même s’ils affectionnent particulièrement les bottes de paille, il est possible de les trouver dans les buses en béton, dans des tas de bois, des tas de branches et même sous des tombes et terrasses ! Bien souvent, la portée de renardeaux ne se trouve pas aussi loin qu’on pourrait le croire (pas plus de 500 m). L’endroit précis est facilement identifiable par la présence de plumes et d’os laissés par les jeunes.

Il est capital pour tout chasseur ou piégeur de sensibiliser les victimes de ces prédations en leur faisant compléter une attestation de piégeage.

Ce document est disponible sur le site internet de la FDC57. Il permet d’évaluer et de chiffrer le montant des dégâts causés par ce nuisible, et par la suite défendre le classement de cette espèce.