L'actu cynégétique de l'Est de la France

VOSGES

VIGILANCE : attention à la tuberculose bovine

Publié le 26/10/2017 |

La tuberculose bovine est une maladie animale transmissible à l'homme causée par la bactérie Mycobacterium bovis. Cette bactérie peut infecter de nombreuses espèces animales, à la fois domestiques (principalement les bovins) et sauvages (notamment les cervidés, les sangliers ou les blaireaux). La tuberculose se transmet surtout par voie respiratoire, mais dans le cas des animaux sauvages, la transmission par voie orale, c'est-à-dire par ingestion d’aliments ou d’eau contaminée, tient certainement une place importante. Depuis 2001, la France est considérée comme « officiellement indemne de tuberculose bovine » par l’Union européenne, malgré la persistance chaque année d’une centaine de foyers en élevage. Dans certains départements, le nombre de ces foyers a connu une augmentation depuis 2004.

Les bovins domestiques représentent le principal réservoir de l’infection c’est-à-dire que la maladie se transmet d’abord et avant tout entre les bovins. Cependant, des animaux sauvages comme notamment  les sangliers, les blaireaux et les cerfs (en ce qui concerne la France), peuvent s’infecter et jouer le rôle d’hôtes de liaison, voire de réservoirs susceptibles de contaminer à leur tour les élevages.

De ce fait, une surveillance de la faune sauvage est effectuée afin d’évaluer la présence de l’infection et l’efficacité des mesures de lutte qui visent à éviter que l’infection ne se maintienne dans ces populations.
Pour tous les départements, une surveillance de premier degré a été définie sur la base de l’examen initial du gibier chassé, mis en place dans notre pays depuis 2009.
Pour le département des Vosges, aucun cas de tuberculose bovine n’a été détecté dans la faune sauvage depuis la mise en place de cette surveillance.

De fait, les chasseurs formés à l’examen initial du gibier chassé sont "appelés à la vigilance vis-à-vis de toute lésion évocatrice de tuberculose"

Pour en savoir plus sur la tuberculose bovine et la bonne conduite à tenir "en cas de détection de lésions suspectes".

Vous pouvez consulter 

Tuberculose bovine - plaquette technique à destination des chasseurs 
Examen initial du gibier - fiche technique chasseurs 

Vous pouvez aussi vous inscrire pour une « formation venaison » qui aura lieu en 2018 (en fonction du nombre de candidats inscrits) 

Contacts des référents départementaux

ONCFS : répondeur 03 29 05 29 25 
BALTARD Sébastien - 06 20 78 59 48                                

FDCV : 
CANIVET Vincent  - 06 45 67 59 13
BELLO Alexandre  - 06 83 59 29 70
LABEDIE Maxime - 06 08 51 98 23

Photo : @GEST Dominique