L'actu cynégétique de l'Est de la France

Moselle

Belle saison avec Mos'elles chassent au féminin

La mise en ligne du site Chasseur-est.com nous donne l’occasion de récapituler les invitations qu’elle a pu honorer durant la dernière saison et aussi de remercier l'ensemble de leurs hôtes :

La saison a débuté traditionnellement par une chasse au petit gibier. Le 31 août a été un feu d’artifice très nourri, mais malheureusement pour un résultat proportionnellement assez mince. Elles feront mieux la saison prochaine. Puis, en septembre ce fut le brame à Ribeauvillé, un concert de cris rauques roulant dans les vallées se faisant écho d’un versant à l’autre, rebondissant à l’infini à donner la chair de poule aux chasseresses les plus averties !

Première expérience méridionale pour les participantes aux deux jours de chasse au Pic Saint-Loup dans l’Hérault. Ce fut l’occasion de baptiser une adhérente pour un premier sanglier tué. Escapade riche en expériences partagées, en convivialité et porteuse d’amitiés à long terme.

Les battues dans la grande région ont débuté par la Belgique, où les cervidés n’étaient pas au rendez-vous, puis nous avons poursuivi à Audun-le-Tiche où des gros noirs ont été prélevés.

Chambord a bien voulu de rabatteuses qui se sont défoulées et ont obtenu en retour de superbes images du château, du gibier, du tableau et même une réception presque royale.

La chasse militaire nous a accueillies pour la sixième année consécutive. Le weekend end suivant était chargé entre Sarre Union et Puttelange-lès-Thionville où les chevreuils gambadaient entre plaine et bois et où les sangliers étaient présents, de même que des journalistes dont les articles dans la presse spécialisée ne sont pas encore parus.

Puvenelle en Meurthe-et-Moselle constituait la suite du programme avec sangliers au tableau. Une adhérente invita l’association à une belle chasse aux chevreuils à Kirsch-lès-Sierck.

L’année nouvelle a débuté par une belle chasse aux chevreuils à Moncheux et s'est poursuivie dans le magnifique biotope de Philippsbourg. Enfin, ce fut Laumesfeld où un sanglier a été prélevé sur une compagnie très rusée et Jaulny où nous avons dégusté une bonne choucroute.

Chères lectrices un tel bilan ne vous donne-t-il pas envie d’adhérer à MOS'elles chassent ? Alors sachez qu’en plus de ces sorties, la prochaine saison devrait nous voir participer à des Salons, déterrer des blaireaux, admirer les oiseaux à l’étang de La Chaussée et aussi contempler des cristalleries…

Pour conclure nous vous rappelons que les membres bienfaiteurs sont les bienvenus à MOS ‘elles chassent.