L'actu cynégétique de l'Est de la France

Santé

Le retour des tiques

Publié le 03/05/2021 |

Avec le printemps, les tiques font leur retour dans la nature, aussi la prudence est de mise !

L’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (Inrae) a publié un communiqué de presse sur les derniers résultats du programme de recherche participative CiTIQUE à lire ici.

Ce programme, lancé en 2016 dans le cadre du plan de lutte contre la maladie de Lyme, est coordonné par l'Inrae, en partenariat avec l'Université de Lorraine, de l'Anses et du CPIE Nancy Champenoux.

Sur "plus de 2.500 tiques analysées", "15% des tiques qui piquent les êtres humains étaient porteuses de (la) bactérie" Borrelia bugdorferi sensu lato, responsable de la maladie de Lyme, et "14% étaient porteuses d'un autre agent pathogène potentiellement dangereux pour la santé humaine et animale", précise l'Inrae.

Des régions plus touchées

Selon cette étude, plusieurs régions françaises sont très touchées par des tiques potentiellement porteuses d’agents pathogènes :

  • Bourgogne-Franche-Comté qui est la plus concernée, avec plus de 43% des tiques analysées porteuses d’un agent pathogène
  • Auvergne-Rhône-Alpes (37%)
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur, PACA (36%)
  • Grand Est (35%)
  • Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine (32%) et Ile-de-France (33%)
  • L'ouest de la France est la moins atteinte : Centre-Val de Loire (27%), Bretagne (18%), Normandie (21%), Pays de la Loire (19%)

Si malheureusement vous avez été ou votre animal a été piqué par le parasite, suivez la procédure :