L'actu cynégétique de l'Est de la France

Meuse

Protection des cultures et semis d'automne

Publié le 02/09/2022

Chères chasseresses, chers chasseurs qui pratiquez en Meuse.

L’année 2022 est à nouveau une année très particulière, les sujets qui préoccupent la population sont suffisamment relayés par les médias pour que chacun puisse en appréhender les enjeux.

Pour nous, chasseurs, citoyens, ainsi que pour la fédération qui vous représente et défend vos intérêts, cette année est également une année très importante, tant les répercussions liées à une succession de crises sont palpables. Qu’elles soient sanitaires (PPA, Covid, Influenza Aviaire), climatiques (épisodes caniculaires, scolytes, feux de forêts…), ou économiques (guerre Ukraine et ses conséquences), elles impactent fortement la chasse, à la fois dans son organisation et ses capacités à faire face.

Chacun, qu’il soit chasseur, agriculteur ou forestier, a pu constater les conséquences de ces épisodes caniculaires répétés, tant la souffrance végétale, animale et hydrique sont intenses.

Chacun, jusqu’au plus haut niveau de responsabilité du département, aura noté l’engagement des chasseurs, leur réactivité opérationnelle pour faire face à ce dérèglement climatique.

À travers plusieurs communications délivrées à la fois dans le temps cynégétique et le temps agricole, j’ai eu à vous solliciter afin que le positionnement que nous revendiquons, et que nous assumons en tant qu’acteur de la gestion de la faune sauvage, soit réactif et adapté à la situation.

Les semis de printemps et la reprise de végétation ont pu être sécurisés dans le cadre de deux arrêtés de destruction du sanglier, qui notamment sur les mois d’avril et mai, ont permis aux chasseurs de marquer leur présence avec de très bons résultats sur les surfaces impactées.

Votre engagement dans la protection des cultures par la pose de clôtures, en collaboration avec les exploitants agricoles, a une nouvelle fois été massif et je vous en remercie.

Le niveau de prélèvement réalisé pendant l’hiver, l’accentuation de votre présence sur le terrain au printemps et pendant l’été, le maintien d’un agrainage de dissuasion, conjugués à des conditions excessivement sèches, ont contribué à limiter très sensiblement les surfaces détruites notamment sur les céréales à paille. Nous en ferons le bilan au terme de l’année de récolte 2022, qui vous sera restitué en fin d’année.

Nous arrivons, en cette rentrée, à un nouveau moment important de l’année : la saison des battues au sanglier s’est ouverte il y a quelques jours. Elles s’exercent notamment sur des parcelles de maïs ou de tournesol qui progressivement disparaissent de nos plaines à la faveur de récoltes précoces.

Il subsistera cependant un certain nombre de parcelles, notamment en tournesol et maïs grain, qu’il s’agira de sécuriser en bonne intelligence avec le monde agricole.

C’est aussi le moment où les semis d’automne sont implantés. Dès lors, et si nous bénéficions pour le moment de conditions climatiques clémentes, nous savons par expérience, que ces semis seront impactés dès les premières pluies.

Dans le contexte agro-économique actuel, et compte-tenu de l’explosion du prix des denrées agricoles, il est important que chacune et chacun d’entre nous participe activement à limiter les surfaces détruites. Aussi, j’en appelle dès à présent à des actions de chasse ciblées, afin de répondre aux sollicitations de prélèvement qui nous seront faites.

Cette année, il semblerait que les chênes produisent des fruits en quantités satisfaisantes. C’est une bonne nouvelle pour une forêt en souffrance. Il sera donc primordial de maintenir un agrainage de dissuasion partout et en tout temps afin de préserver cette fructification forestière.

Je sais que les chasseurs ont parfaitement conscience des enjeux, nombreux, que je rappelle à travers ce communiqué. Il est aussi l’occasion pour moi de vous réitérer à toutes et à tous mes remerciements pour votre engagement quotidien, qui n’est pas toujours palpable et quantifiable par les non-initiés.

Le temps des résultats viendra, mais il ne doit pas nous priver du plaisir que nous procure notre passion : la Chasse.

Par ailleurs, je vous invite à venir nous rencontrer, élus et personnels de la Fédération, à l’occasion de la 41e foire de Verdun, du 15 au 19 septembre 2022, en famille ou entre amis.

Avec toute ma considération

Le Président H.VUILLAUME